Des jardins urbains pour favoriser une meilleure qualité de vie au Bénin

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), environ 200 millions de citadins participent à l’agriculture urbaine. L’agriculture urbaine contribue donc à la sécurité alimentaire de nombreuses grandes villes, et participe à la diversité environnementale.

Vendredi dernier, c’était la Journée de la Terre. Près de 200 pays ont célébré la diversité environnementale et ont montré leur soutien à la protection de l’environnement en plantant des arbres. En 2016, VU Amsterdam, ACED et l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) ont commencé à investir dans le développement d’un jardin urbain à Abomey-Calavi au Bénin (Jardin de la Coopérative Maraichere “Wabodou” de Some). Aujourd’hui, ce jardin s’est énormément développé et est devenu une source importante de revenus, d’alimentation saine et de diversité environnementale pour la communauté locale. Récemment, l’équipe de VU est allée visiter le jardin dans le cadre du projet Jardin Pro Pauvre, financé par Nuffic.

Lors de la création d’un jardin urbain, la première question à se poser est la suivante : quel est l’emplacement idéal pour le jardin ? De nombreux facteurs doivent être pris en compte dans la sélection d’un site approprié. Parmi les facteurs fondamentaux pour assurer la viabilité du jardin figurent la proximité de l’eau, la proximité du marché et la qualité du sol. Afin de fournir un soutien dans ce processus de décision, VU Amsterdam, UAC et ACED ont développé un outil de sélection de site. Cet outil aide l’utilisateur à évaluer les différents facteurs qui contribuent à la pertinence d’un site pour l’implantation d’un jardin urbain.

Dans le cadre du projet Jardin Pro Pauvre, le personnel de l’UAC et les acteurs locaux du gouvernement ont été formés à l’utilisation de cet outil de sélection de sites. Après la formation en classe, les participants ont visité plusieurs sites susceptibles d’accueillir des jardins urbains afin de s’exercer à l’utilisation de l’outil de sélection des sites. A la fin de la semaine, les formateurs, Dr Denyse Snelder, Dr Ben Sonneveld et Mekky Zaidi, et les participants ont visité le jardin urbain d’Abomey-Calavi, où l’outil a été utilisé pour la sélection du site. Au cours de la formation, les participants ont appris la théorie de l’outil, ils ont pratiqué l’outil sur plusieurs sites et ont observé les résultats de son utilisation.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp