Atelier de dialogue avec les mairies

Depuis l’avènement de la décentralisation qui consacre un transfert de pouvoirs de l’Etat central vers les collectivités territoriales, la qualité de la gouvernance locale est essentielle non seulement pour la démocratie mais aussi pour optimiser l’efficacité administrative et in fine garantir un développement local durable. La qualité de la gouvernance locale est d’autant plus efficace et durable lorsque l’ensemble des processus politiques et institutionnels de prise et de mise en oeuvre de décisions est participatif, inclusif, respectueux des législations et surtout basé et guidé par les évidences.

Les évidences font référence aux données, aux résultats de recherche, aux résultats d’évaluations de projets et programmes, aux opinions citoyennes, et aux savoirs endogènes. En effet, dans un contexte de ressources limitées, les évidences aident les gouvernements locaux à prendre des décisions plus éclairées. Par ailleurs, l’utilisation des évidences est davantage justifiée dans la gestion des problématiques complexes comme celle de la sécurité alimentaire et nutritionnelle qui reste l’un des enjeux majeurs des municipalités au Bénin et dont les causes sont multifactorielles et interdépendantes.

Au Bénin, les évidences sont encore peu utilisées dans le processus de prise de décisions et de mise en oeuvre des politiques, plan, programmes et projets pour des raisons multiples dont l’absence de culture et de capacités d’utilisation des évidences, et l’indisponibilité et l’imprécision de celles-ci.

Le 06 Août 2019 à l’hôtel Golden Tulip (Cotonou), un atelier de dialogue organisé avec les utilisateurs d’évidences notamment les municipalités et institutions impliquées dans le développement local a montré un faible niveau d’utilisation des évidences scientifiques dans les processus de planification et de prise de décisions.

En vue d’améliorer l’utilisation des évidences par les politiques dans leurs prises de décisions, un second atelier de dialogue avec les municipalités sera organisé le 20 Août 2020 à l’hôtel Ayelawadje à Porto-Novo.

Ce second atelier s’inscrit dans la suite logique du précédent et vise à approfondir le dialogue et jeter les bases pour l’institutionnalisation de l’utilisation des évidences dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp