Protéger la nature et les services écosystémiques connexes

Les efforts déployés pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle se traduisent souvent par une pression accrue sur les ressources naturelles. Par conséquent, au-delà de notre engagement à assurer de meilleures conditions de vie aux communautés vulnérables, nous accordons également la priorité à la sauvegarde d’un environnement durable. Les ressources naturelles fournissent aux communautés locales des biens et des services essentiels, appelés services écosystémiques. La plupart de ces services, en particulier les services de régulation, sont irremplaçables et essentiels pour les systèmes de production alimentaire, mais ils ont été pendant longtemps négligés.

Dans les années à venir, ACED contribuera à l’identification et à l’évaluation des services écosystémiques locaux afin de garantir la reconnaissance de leur contribution aux systèmes alimentaires. Pour un impact efficace et durable, notre travail sera axé sur le lien entre la science, la politique et la pratique.

Améliorer la base de connaissances des services écosystémiques. La science des services écosystémiques est relativement récente (20 ans). En Afrique et surtout au Bénin, le concept est encore nouveau et on connaît mal ses dimensions ainsi que les approches méthodologiques pour évaluer et mesurer les services fournis par les écosystèmes. Nous collaborerons avec des institutions pionnières sur cette question[1] pour développer et/ou renforcer les capacités des chercheurs afin de stimuler la poursuite des études sur la capacité, la valeur et la résilience des écosystèmes terrestres et marins au Bénin. Nos interventions comprendront (i) l’organisation de courtes formations sur les outils et les directives pratiques pour la mesure et l’évaluation des services fournis par les écosystèmes, (ii) le soutien aux institutions de recherche pour la conception de programmes à court terme sur les services fournis par les écosystèmes et (iii) l’octroi de petites subventions de recherche.

Stimuler l’intégration de lapproche des services écosystémiques dans la planification et la prise de décision pour une gestion durable des écosystèmes. Lier les informations scientifiques sur les services écosystémiques à la prise de décision est la meilleure stratégie pour garantir la sensibilisation et des politiques de conservation efficaces. Toutefois, au-delà du manque d’informations et de données sur les services écosystémiques, les capacités techniques limitées et les conditions non propices empêchent l’élaboration de décisions politiques éclairées. Notre intervention vise à résoudre ces problèmes en (i) renforçant les capacités des décideurs politiques en matière de gestion des écosystèmes, et (ii) en fournissant une assistance technique pendant le processus de planification lié à la gestion des écosystèmes.

[1] Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), L’économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB), Groupe thématique de la Commission sur la gestion des écosystèmes sur les services écosystémiques (CEM/ES), Partenariat pour les services écosystémiques (ESP).

 

[1] Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), L’économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB), Groupe thématique de la Commission sur la gestion des écosystèmes sur les services écosystémiques (CEM/ES), Partenariat pour les services écosystémiques (ESP).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp