Amélioration de la technique de ramassage de la jacinthe d’eau douce à Sô-ava

La jacinthe d’eau est une plante invasive qui prolifère sur le lac Nokoué et qui obstrue les voies de navigation, asphyxie les poissons et participe au réchauffement climatique. Dans la lutte contre la prolifération de la jacinthe d’eau menée par les maraîchers de la commune de Sô-Ava, le ramassage (qui consiste à s’immerger dans l’eau et remplir les pirogues) demeure une étape pénible et difficile à laquelle il faut trouver une solution plus facile.

Pour ce faire, ACED et Gevalor ont mis en place une nouvelle technique de ramassage qui consiste, à l’aide d’un filet fabriqué manuellement à partir de bouteilles d’eau et de bouts de bois, à encercler un amas de jacinthes et à le trainer sur la berge afin de faciliter le ramassage. Trois types de filets, ayant des espacements différents entre les constituants, ont été testés afin de vérifier la faisabilité de cette technique et de jauger son efficacité en termes de quantités de jacinthes ramassées et de réduction de la pénibilité.

A l’issue des tests, la nouvelle technique développée a été concluante et permet d’améliorer le ramassage de 39 %. Le filet retenu a les caractéristiques suivantes : 9 bouteilles d’eau et 22 bâtons avec des écartements de 50cm. Cependant, pour le rendre plus efficace, il faut : (i) mettre aux extrémités des constituants du filet un bidon d’eau pour éviter les fuites de jacinthes dues au soulèvement de la corde et (ii) augmenter la corde (de 2,5m) à chaque extrémité du filet pour faciliter la traine. La nouvelle technique est plus efficace, plus efficiente et moins risquée que l’ancienne technique de ramassage.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp