Etude de consommation des produits maraichers dans le marché d’Akassato

Dans la commune de Sô-Ava, les jeunes et les femmes ont été appuyés sur le compostage de la jacinthe d’eau qui permet une amélioration de la production maraîchère. En marge de l’augmentation de la production maraichère, ACED et son partenaire Gevalor travaillent à mettre en place un système de commercialisation en circuit court avec les femmes maraichères. La mise en place d’un tel système requiert une bonne connaissance du marché des produits maraichers et une maitrise des attentes des consommateurs desdits produits.

La présente étude a été conduite pour appréhender de façon sommaire la demande des produits maraichers sur le marché d’Akassato, les pratiques de prix, les critères de qualité et les perceptions et prédispositions des consommateurs usagers du marché d’Akassato à payer plus pour des produits de meilleure qualité. Les données ont été collectées au moyen d’observation directe (en marchant à travers le marché), de revue de littérature et d’entretiens individuels avec les acteurs de la chaine de valeur des produits maraichers.

Il ressort de l’étude que la demande en produits maraichers généralement frais est très forte et soutenue, entretenue par une offre saisonnière et discontinue, créant des périodes d’abondance et de rareté. Les consommateurs usagers du marché reconnaissent une corrélation forte et positive entre la qualité des produits maraichers et le prix de revient. Par contre, l’étude a révélé que la qualité du produit ne détermine pas leur aptitude à payer plus cher.

Plutôt, a prix égal à celui des types produits (chimiques), la qualité deviendrait un critère de prise de décision fondamental dans leur aptitude à payer les produits agroécologiques de meilleure qualité. L’idée d’avoir un point de vente des produits maraichers au niveau du marché d’Akassato est bien accueillie par les usagers qui y trouvent une garantie de qualité et de traçabilité. Cette idée pourrait aussi faciliter la vente en circuit court des produits agroécologiques et donc la baisse de leur prix au niveau normal.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp