Réduire la pression sur les ressources protégées

 

Les mangroves du Bénin sont une autre ressource précieuse surexploitée. Actuellement, la consommation de bois à des fins énergétiques est estimée entre 0,77 et 1 kg par personne et par jour — ce qui représente une pression énorme sur cet important écosystème. Pour identifier des sources d’énergie alternatives à des fins notamment de cuisson, en particulier sur les sites classés zones humides d’importance internationale (Ramsar 1017 et 1018), ACED a collaboré de 2015 à 2016 avec EREP, cabinet de conseil suisse spécialisé dans la valorisation des déchets et la préservation de l’environnement. Le projet a débouché sur un rapport qui a confirmé la faisabilité technique et économique et l’intérêt de l’utilisation du biogaz produit à partir de la jacinthe d’eau et des biodéchets ménagers comme alternative énergétique au bois de mangrove.

Pour tester la théorie, en 2018-2019, un digesteur de biogaz pilote a été installé pour permettre l’alimentation en gaz domestique de 17 ménages de la commune de Sô-Ava. Les bénéficiaires ont été formés sur la façon d’alimenter le digesteur et d’utiliser des sacs de biogaz pour stocker l’énergie en toute sécurité dans leur maison. Les ménages ont diminué leur consommation de bois, d’où une réduction directe de la pression exercée sur les ressources de la mangrove, et ont amélioré l’élimination de leurs déchets en alimentant le digesteur.

En outre, les efforts combinés du projet sur la production du biogaz et de celui sur la production de compost à partir de la jacinthe d’eau ont permis de réduire de plus de 10 000 tonnes la quantité de CO2 libéré par le site depuis 2013, contribuant ainsi à l’atténuation du changement climatique.

Enfin, le projet a débouché sur la plantation de plus de 1 500 propagules pour régénérer les mangroves et restaurer les zones victimes de déforestation. Par ailleurs, pour encourager l’appropriation locale et la préservation des mangroves, des activités apicoles ont été déployées sur les sites protégés. Trente bénéficiaires ont reçu une formation et du matériel pour tirer parti de cette nouvelle source de revenus, et ont été sensibilisés à l’importance des mangroves et à leur rôle dans la protection de l’écosystème.

Cet article est issu du rapport d’impact produit sur les 10 ans d’activité de ACED. Vous pouvez télécharger le rapport complet pour plus d’informations.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp